Ouvert du lundi au vendredi de 17h à 1h
Ouvert le week-end de 15h à 1h

Champs d'action

Cliquez sur les thèmes pour déplier et lire les explications

Les varices des membres inférieurs sont une pathologie trés fréquente. Bien que cela ne soit pas toujours obligatoire, les varices sont fréquemment associées à une insuffisance veineuse chronique superficielle. Les varices sont aussi une cause trés fréquente de demande esthétique chez la femme et de plus en plus chez l'homme. 

Le stripping Le stripping est l'opération de base des varices. On parle d'éveinage ou d'ablation de la grande saphène ou de phlébectomie ambulatoire.

Les techniques endoveineusesLa chirurgie des varices et de l'insuffisance veineuse chronique superficielle peut être réalisée par technique Laser endovasculaire afin de minimiser l'agression chirurgicale et de permettre une reprise immédiate de la marche et des activités physiques.

Lire tous les détails sur la chirurgie veineuse

carotides

La carotide est une artère issue de l'aorte à destination de la tête et des membres supérieurs.

La chirurgie des artères carotides est destinée à prévenir les accidents vasculaires cérébraux en allant généralement enlever les plaques d'athérome sur la paroi artérielle susceptibles de se détacher et de provoquer une attaque cérébrale.

Lire tous les détails sur la chirurgie artérielle

anévrismes aortiques

L'aorte est la plus large des artères. Elle quitte le cœur au niveau de l'orifice de sortie du ventricule gauche (orifice aortique). Son élasticité naturelle lui permet d'amortir les importantes élévations de pression lors de la période de contraction cardiaque (systole ventriculaire) puis le retour élastique de cette même paroi pendant la période de repos cardiaque (diastole ventriculaire) permet de conserver dans le réseau artériel une pression minimale (ou pression diastolique).

L’anévrisme de l’aorte abdominale est une maladie de la paroi artérielle, responsable d’une augmentation progressive du diamètre et d’une fragilité de la paroi, qui survient essentiellement à partir de la soixantaine. Jusqu’au début des années 80, on considérait que ces anévrismes étaient essentiellement liés au développement de l’athérosclérose et donc en rapport avec les facteurs de risque cardio-vasculaire (tabac, hypertension artérielle, cholestérol...). Des données récentes témoignent du rôle de facteurs génétiques qui précipiteraient l’évolution de cette maladie. Malgré l’existence de formes familiales, le marqueur génétique n’a pas encore été localisé.

Lire plus sur les maladies artérielles

pose de stents

Pour le traitement des anévrismesUn anévrisme est une dilatation anormale d'une artère. 
Le risque principal d'un anévrysme de l'aorte est la rupture.

L'intervention chirurgicale consiste à implanter une endoprothèse (stent) dans l'aorte atteinte d'anévrysme. Le stent est introduit dans un vaisseau dont les parois sont anévrismales pour que le sang cesse de passer dans l’artère proprement dite mais circule dans l’endoprothèse. La paroi artérielle de l’anévrisme est alors déconnectée de la circulation et l’anévrisme est dit « exclu » : il ne présente plus de risque de rupture.

Lire tous les détails sur la chirurgie artérielle