Ouvert du lundi au vendredi de 17h à 1h
Ouvert le week-end de 15h à 1h

VEINES

Cliquez sur les thèmes pour déplier et lire les explications


Vue d'une veine en coupe
avec ses valvules
intérieures

En anatomie, une veine est un vaisseau qui permet le transport du sang des organes vers le cœur (retour veineux) :

- des autres organes vers le cœur : les veines transportent le sang pauvre en oxygène et chargé en gaz carbonique, afin qu'il soit « retraité » par les poumons dans la circulation pulmonaire (ou « petite circulation »)

- leur capacité d'augmenter en diamètre selon une augmentation de pression est supérieure à celle des artères

Les veines contiennent des valvules qui imposent le sens de circulation du sang. Les parois des veines sont élastiques.

Tout comme les artères, les veines sont des vaisseaux sanguins constituées de trois couches ou tuniques :

- Endothélium ou tunique interne (intima) 
- Media ou tunique moyenne
- Adventice ou tunique externe

Le rôle des veines est d'assurer le retour du sang au cœur.
Dans la circulation pulmonaire (ou petite circulation), les quatre veines pulmonaires ramènent le sang oxygéné par les poumons vers l'oreillette gauche du cœur.
Dans la circulation systémique (ou grande circulation), ramènent le sang désoxygéné des tissus et organes de l'organisme vers l'oreillette droite du cœur.

La paroi d'une veine est toujours plus mince que celle d'une artère.

Le système veineux

Les veines ramènent le sang vers le coeur et les poumons. Sa couleur bleuâtre est due à sa faible teneur en oxygène.

Lorsque nous sommes debout, plus de la moitié du sang veineux se trouve dans nos jambes. Le transport du sang des jambes vers le coeur doit surmonter la gravité. Cela requiert l'action d'une pompe, ce qui est assuré principalement par le mouvement du pied et de la cheville en marchant. A chaque pas, les muscles compriment les veines situées à l'intérieur des muscles du mollet, permettant ainsi au sang veineux de remonter vers le coeur.

Le retour veineux

Chez les personnes en bonne santé, le sang veineux passe principalement des veines superficielles (situées juste sous la peau) aux veines profondes à travers les muscles. Une fois dans les veines profondes, le sang remonte au coeur et aux poumons pour être ré-oxygèné.

Pour diriger le flux sanguin du pied jusqu'au haut de la jambe et pour l'empêcher de redescendre, les veines de la jambe possèdent de minces valvules qui fonctionnent comme un système d'écluses. Ainsi, elles jouent un rôle majeur dans le retour du sang. Des valvules défectueuses sont la principale cause de l'apparition d'une maladie veineuse.

Les principales veines


Dans les veines, les valvules
imposent le sens
de circulation au sang

Les différents types de veines

Les veinulesLeur diamètre est compris entre 0,2 et 1mm et leur structure est assez rudimentaire.

Les veines de moyen calibre Ce sont des veines de diamètre inférieur ou égal à 1 cm.
Ces veines possèdent le système de valves (ou valvules), empêchant la circulation veineuse à contre-sens et donc s'opposant à la force de gravité qui pousse le sang vers les membres inférieurs.

Les veines de gros calibreCe sont les veines les plus proches du cœur, de diamètre supérieur à 1cm.

Le système de valve Les veines de petit et moyen calibre possèdent ce système de lutte contre la pesanteur. Les valves sont constituées d'un tissu conjonctif dense, surmonté de cellules endothéliales. Elles permettent la circulation du sang dans le sens organe/cœur mais empêchent le reflux veineux.

Vascularisation des veinesLa vascularisation des veines est permise par l'existence de "vasa veinorum", analogues des "vasa vasorum" présents au niveau des artères.

Les veines du corps

Les veines des membres inférieurs

  • Veines superficielles
    • Veine grande saphène
    • Veine petite saphène
  • Veines profondes et satellites des artères
    • Veine glutéale inférieure
    • Veine glutéale supérieure
    • Veine obturatrice
    • Veine fémorale
    • Veine fémorale profonde
    • Veine poplitée
    • Veine tibiale
    • Veine fibulaire
    • Veine métatarsienne
    • Veine digitale

Les veines du bassin et de l'abdomen

  • Du bassin
    • veine iliaque externe
    • veine iliaque interne
    • veine pudentale interne
    • veine pudentale externe
    • veine rectale inférieure
    • veine rectale moyenne
    • veine rectale supérieure
    • veine ovarique
    • veine testiculaire
    • veine dorsale profonde du clitoris
    • veine profonde du clitoris
    • veine dorsale profonde du pénis
    • veine profonde du pénis
    • veine du bulbe du pénis
    • veine du vestibule
    • veine scrotale postérieure
    • veine labiale postérieure
    • veine vésicale
  • de l'abdomen 
    • veine cave inférieure
    • veine colique droite
    • veine colique gauche
    • veine colique moyenne
    • veine épigastrique supérieure
    • veine épigastrique inférieure
    • veine épigastrique superficielle
    • veine iléale
    • veine jéjunale
    • veine hépatique accessoire
    • veine hépatique droite
    • veine hépatique gauche
    • veine porte
    • veine phrénique inférieure
    • veine centrale de la glande surrénale
    • veine surrénale
    • veine rénale
    • veine gastrique droite
    • veine gastrique gauche
    • veine gastro-épiploïque droite
    • veine gastro-épiploïque gauche
    • veine mésentérique inférieure
    • veine mésentérique supérieure
    • veine pancréaticoduodénale
    • veine splénique

Veines des membres supérieurs

Veines céphaliques et cérébrales

Veines thoraciques et pulmonaires

Les maladies des veines

Les varices


Le sang remonte mal
vers le haut de la jambe
et stagne en bas
provoquant des varices

Ce sont des veines anormalement dilatées qui jouent mal leur rôle dans la circulation (le sang remonte mal vers le haut de la cuisse et a tendance à stagner au niveau du bas de la jambe et de la cheville). On distingue les varices des varicosités qui sont des petits vaisseaux rouges inesthétiques.

Les varices des membres inférieurs sont une pathologie trés fréquente. Bien que cela ne soit pas toujours obligatoire, les varices sont fréquemment associées à une insuffisance veineuse chronique superficielle. Les varices sont aussi une cause trés fréquente de demande esthétique chez la femme et de plus en plus chez l'homme. 

Dans tous les cas l'insuffisance veineuse chronique sera traitée dans le même temps par le chirurgien. 

Le sang aux membres inférieurs est drainé pas les veines profondes à 90% et le reste par les veines superficielles (grande et petite saphène). Les varices peuvent être développées dans des branches des veines saphènes ou directement à leur niveau. Parfois elles sont isolées.

Symptômes
Douleur, lourdeur, picotement, impatiences, œdème (gonflement plus ou moins étendu de la jambe) et crampes nocturnes. Signes qui prédominent en fin de journée, sont augmentés par la chaleur, la station debout prolongée et sont améliorés par la marche, la position allongée.

Les complications en dehors des phlébites superficielles sont cutanées avec des eczémas des dermites et au maximum des ulcères.

Facteurs de risque

  • Âge
  • L’hérédité
  • Le sexe féminin
  • Les conditions de travail (piétinement)
  • Sédentarité
  • Obésité
  • Les expositions à la chaleur : bains chauds, bains de soleils, sauna, hammam
  • Chez la femme les grossesses, les traitements hormonaux

Autres : statique des pieds (les pieds plats), la taille élevée, tabagisme chez les individus de sexe masculin (étude Framingham).

 

Les phlébites


Phlébite issue d'une veine
aux valvules défectueuses
laissant passer un caillot
de sang qui bouchera la veine

Veine bouchée par un caillot. On distingue les phlébites des veines superficielles ou thrombose veineuse superficielle (appelées aussi paraphlébites ou périphlébites) des phlébites des veines profondes ou thrombose veineuse profonde (TVP).

Phlébites superficielles
Un caillot sur une veine du réseau superficiel, le plus souvent une varice. Ce caillot est bien fixé, peut s’étendre sur le trajet de la veine, mais se complique rarement d’une embolie pulmonaire surtout quand il s’agit d’une phlébite superficielle aux membres inférieurs. 
Il faut distinguer une phlébite superficielle qui survient aux membres inférieurs (pieds, jambes et cuisses) d’une phlébite superficielle des membres supérieurs (main, avant-bras, bras et épaule).

Symptômes
Douleur localisée sur un trajet veineux superficiel accompagnée d’une rougeur intense. On palpe un cordon dur et douloureux sous la peau.

Facteurs de risques
Les varices : 90% des phlébites superficielles aux membres inférieurs sont des phlébites sur des veines variqueuses.  Dans tous les cas tout ce qui fait obstacle à l’écoulement du sang ou altère la qualité des parois des veines favorise l’apparition d’une phlébite : chaleur, immobilisation au cours d’un voyage ou d’un alitement, grossesse, traumatisme, chirurgie, l’injection d’un produit sclérosant, piqûre d’insecte, perfusion ou prise de sang. Certains médicaments peuvent aussi favoriser la survenue d’une thrombose veineuse.
Il faut rajouter à cette liste, entre autre, les maladies de coagulation et certaines maladies auto-immunes qui provoquent des phlébites sur les veines superficielles tant aux membres inférieurs qu’aux bras et avant-bras…..

 

Phlébites profondes

Caillot qui survient sur une veine profonde avec le risque de donner une embolie pulmonaire. Elles nécessitent un traitement d’urgence.

Symptômes
Une douleur plus ou moins localisée, une rougeur, une grosse jambe. Parfois aucun symptôme du tout.

Facteurs de risques

  • Immobilisation suite à : alitement plâtre …
  • Une intervention chirurgicale
  • Un cancer
  • Une anomalie de la coagulation (famille à phlébites)
  • Chez la femme la grossesse et les traitements hormonaux

 

Les ulcères


Installation d'un ulcère
variqueux


Ulcère provoquant
la rupture d'une varice
avec plaie extérieure

Augmentation de la pression veineuse 
Dans la maladie veineuse (varices, phlébites …), il existe une trop grande pression dans les veines.
L'hyperpression veineuse provoque un oedème et empêche le retour des toxines dans les veines et donc ne permet plus leur élimination. A long terme, les toxines agressent puis tuent les cellules constituant nos tissus. Les tissus se nécrosent et l'ulcère apparaît.

Les complications des varices sont essentiellement représentées par leur risque de rupture.
Cette rupture de veines fragilisées peut se produire dans deux situations : 
- soit les varices sont agressées à la surface de la peau par un objet extérieur : il survient alors une plaie qui va saigner avec un risque hémorragique.
- soit les veines sont rompues sous la peau par un effet de cisaillement lors d’efforts et il se produira une ecchymose, voire un hématome local. 
La prise en charge se fait par une compression adaptée par bandes ou chaussette (car le plus souvent ces ruptures se produisent au niveau de la jambe), le repos et une surveillance médicale.

Les ulcères veineux sont des plaies qui siègent au niveau du 1/3 inférieur de la jambe.

On distingue :

- Les ulcères variqueux (ulcères sui siègent sur le trajet d’une varice).

- Les ulcères qui surviennent sur une peau fragilisée soit par des antécédents de phlébites profondes(maladie post phlébitique) , soit par des complications cutanées liées à une varicose non traitées et évoluant depuis longtemps.

Dans le premier cas la cicatrisation est relativement aisée, il suffit de traiter la varice responsable par sclérothérapie ou chirurgicalement. Dans le deuxième la cicatrisation est difficile et longue.

Symptômes
Selon l’aspect de la plaie on distingue des plaies

  • Atone : indolore non évolutive
  • Fibrineuse : recouverte d’un enduit jaunâtre solide
  • Suintante : à l’origine d’un écoulement plus ou moins abondant
  • Bourgeonnante : présentant de nombreux bourgeons de chaire
  • Cicatrisante : présentant des zones d’épidermisation (îlots de peaux neuves sur le pourtour ou sur la surface de l’ulcère)

Différents aspects peuvent coexister sur un même ulcère.